conseil en ergonomie
conseil en design UX
architecture de l'information
icone gestion de projet

Le chiffrage budgétaire de site web est une base des techniques de gestion de projet.
Découvrez des exemples illustrés et des ressources pour chiffrer et budgéter vos projets digitaux.
Une formation et des modèles de budget pour évaluer les coûts d'un site sont disponibles en accès payant.

Chiffrer le budget et les coûts d'un projet digital

Révisé en Septembre 2021

Définitions du chiffrage de projet de site web

chiffrage de projet digital

Le chiffrage budgétaire de site web établit la liste des coûts par profil métier et composant technique du projet à réaliser. Chiffrer un projet web de taille critique est un travail qui demande une excellente vision du périmètre fonctionnel, laquelle doit toujours être complétée par l'analyse d'un ingénieur sur le plan technique. Etablir le budget d'un projet web est plus complexe qu'il n'y parait...

Alors, comment chiffrer le budget de votre projet web ? Comment faire pour définir les coûts d'un dispositif digital de grande envergure ? Comment budgéter chacune des phases du projet ? Quelles sont les différentes méthodes de costing permettant d'élaborer le listing des coûts ? Quelles techniques pour la budgétisation de projet numérique ?

Cet article présente une méthode de budgétisation empirique et des techniques simples pour évaluer les coûts d'un support numérique. Ce travail relève de la conduite de projet et nécessite de bonnes compétences en design d'interaction et en ingénierie technique.

Le chiffrage de projet web dresse la liste des coûts engagés dans la production et la mise en oeuvre d'un projet digital.
Il liste le détail des charges à prévoir, par profil métier, par mission de production, et éventuellement par phase du projet. Dans le milieu digital, on parle de costing projet (coûts du projet).

Le chiffrage du projet est un élément clé de la conduite de projet digital. Il engage directement la rentabilité de l'éditeur.
Il n'existe pas de méthode unanimement reconnue. Chaque entreprise de service numérique opte pour sa propre méthodologie de chiffrage projet, souvent empirique et basée sur l'expérience d'un expert. En fonction du socle technique utilisé pour déployer le projet web, l'agence digitale aura tendance à procéder de façon comparative pour déterminer les coûts de production d'un dispositif interactif. A site ecommerce de nature équivalente, un budget comparable. L'approche des coûts par similarité suggère toutefois d'avoir un panel de références à disposition pour pouvoir comparer, et ce n'est pas toujours le cas...

Nous venons d'évoquer les coûts, mais un budget prévisionnel doit aussi prévoir une marge, n'est-ce pas ?
A la notion de coûts s'ajoute naturellement celles des profits.
La budgétisation du projet doit bien prendre en compte ces deux éléments, il en va de la pérennité du modèle financier de l'entreprise... La définition du budget prévisionnel est donc une étape charnière de tout projet web.

Note :
nous utilisons l'expression chiffrage de projet web, mais la démarche est identique pour tout projet numérique. Pour les définitions, on parlera indifféremment de chiffrage de projet informatique, chiffrage de projet digital...

Les différentes méthodes de facturation du projet

Il existe différentes méthodes pour établir le budget d'un projet de site web ou d'un dispositif numérique au sens général (application, intranet, logiciel...). Celles-ci peuvent être rattachées au modèle de facturation de l'entreprise de service numérique.
Ainsi, avant de parler des méthodes permettant de déterminer les coûts engagés par la mise en oeuvre d'un projet web et ainsi de déterminer une base budgétaire prévisionnelle, nous allons évoquer brièvement les typologies de facturation propres à l'univers des prestations de service.

  • La facturation du projet web au forfait
    Le forfait suggère un prix fixe indépendamment du travail engagé : le site web coûtera 5000 Euros hors-taxe, et basta. Les acheteurs sont friands des forfaits car le prix est fixe. Il implique une excellente maîtrise du côté du prestataire de service. Les forfaits sont adaptés pour des prestations d'envergure modestes. Le forfait suggère des limites dans la prestation, et c'est cette notion de limites qui peut créer des frictions entre le donneur d'ordre et le réalisateur de la commande... En effet, comment considérer que la prestation engagée pour le forfait est terminée ? Question oiseuse, toujours. Ce n'est pas une méthode à privilégier pour les projets de grande envergure. Ou alors, pour des projets industriels qui impliquent des productions de sites web en série (cas assez rare). Le forfait considère une marge de 20% à 25%, assez faible, mais compétitive.
  • La facturation du projet digital au temps passé
    Le temps passé implique un prix modulé en fonction des efforts à consentir pour produire le dispositif digital. Il considère les ressources à mobiliser sous l'angle du temps. Il se chiffre généralement en jours (jour / hommes) voire en heures. La compilation de tous les jours donne un aperçu de la charge du projet. C'est la méthode la plus utilisée dans le chiffrage des projets digitaux. On rapporte le temps de chaque profil amené à intervenir sur le projet, et on le multiplie par le tarif jour/homme du profil métier. Ce modèle est intéressant mais il suggère que le temps vendu est un temps qui doit être occupé ou rempli. C'est à double en tranchant : un projet digital sous vendu exigera une grande pression sur les ressources, un projet survendu se traduira par du temps nul et une productivité faible. La marge est intégrée au tarif jour homme (30% à 50%).
  • La facturation du projet web aux honoraires
    Les honoraires sont un modèle de facturation rare dans les projets digitaux. Les honoraires se basent sur les usages des métiers d'études : juristes, notaires, avocats. Chaque prestation est basée sur un forfait, auquel s'ajoutent des honoraires. Le budget est alors découpé en un ensemble de prestations forfaitisées auxquelles viennent systématiquement s'ajouter les honoraires. Les effets des honoraires sur le client final, c'est à dire l'acheteur, sont assez négatifs niveau perception : sentiment de devoir payer plus... Peu adapté aux projets digitaux à fort dimensionnement.
  • La facturation du projet numérique basé sur la valeur
    Qu'est-ce que la valeur ? Telle est la question posée par la facturation basée sur la valeur. Il est question de cachet. C'est un mode de facturation réservé aux experts absolus, aux conférenciers internationaux, aux consultants uniques. L'intervention peut considérer une facturation au forfait ou au temps passé, c'est à dire des éléments de chiffrage classiques, auxquels viennent s'ajouter le cachet. La valeur de l'intervenant est jugée telle que son apport supposé décisif nécessite le paiement d'une somme spécifique. C'est une sorte d'honoraire, mais facturé en une fois, et le montant est généralement conséquent par rapport à l'intervention d'un profil lambda pour ainsi dire. Ce sont les consultants stars, les chefs d'entreprise célèbrent pour lesquels les marques sont prêtes à consentir un investissement. Les enjeux dépassent le projet web.
  • La facturation du projet interactif orienté sur la performance
    La facturation basée sur la performance implique la notion de prime indexée sur les indicateurs de réussite du projet. Ce modèle de facturation est intéressant mais peu répandu : d'une part, parce que les projets digitaux disposent rarement d'indicateurs de performances parfaitement définis susceptibles d'être indexés avec une prestation, d'autre part, car les performances d'un dispositif web sont difficiles à évaluer, tout simplement. La nature de l'expérience et de la performance est composite. Ce modèle convient éventuellement aux optimisations ecommerce, aux interventions SEO...

La réalité des usages de facturation dans l'industrie digitale repose principalement autour du mix entre la facturation au forfait et la facturation au temps passé. Rudimentaire.

La nature des prestations vendues pour chiffrer le projet

C'est bien beau de se poser la question de savoir comment les projets sont facturés... mais au fait, on vend quoi dans les projets digitaux ?
Telle est la question fondamentale à la source du chiffrage de tout projet numérique. Qualifier la nature de ce qui est vendu...

Les agences digitales, les entreprises de service numérique, les consultants indépendants et les pools de freelance vendent principalement leur production. En résumé : des réunions, des livrables, des wireframes, des maquettes graphiques, des pages HTML...
Si on parle d'industrie digitale pour qualifier le secteur numérique dédié à la conception de dispositifs interactifs, c'est bien que la nature principale de la prestation de service d'une entreprise numérique repose sur sa production : comme on fabriquerait des pièces dans une usine, la fabrique digitale produit des livrables, consacre du temps, matérialise l'avancement d'un projet à travers différentes productions qui justifient la prestation. La production est donc constituée des traces (livrables) de la prestation qui débouche sur la livraison du produit fini : le site web, l'intranet, l'application...

Les clients, les acheteurs, les maitres d'ouvrage achètent principalement de la production ce qui se traduit par l'achat de temps d'un profil métier dont ils ne disposent pas de l'expertise. Ainsi, le donneur d'ordre achète du temps :

  • Temps de designer graphique : directeur artistique, graphiste...
    Production : maquette graphique, planche tendance, charte graphique.
  • Temps de rédacteur : concepteur rédacteur, rédacteur...
    Production : page, charte éditoriale, idée, mot.
  • Temps de concepteur : architecte de l'information, UI designer, UX...
    Production : wireframe, réunion, terrain.
  • Temps de programmation : développeur back-end, développeur front
    Production : page html, code css, script, programmation back-end, base de données...
  • Temps de conduite de projet : directeur de projet, chef de projet
    Production : réunion, compte-rendu, planning...
  • Temps d'experts : référencement, ergonome, planneur stratégique...
    Production : audit, rapport, réunions...

Cette liste est volontairement généraliste : on cherche ici à mettre en lumière la problématique du temps et de la production. Les métiers numériques sont vraiment composites et il n'est pas question ici de rentrer dans les détails de la conduite de projet et de l'apport de chaque profil...

Le modèle de l'industrie digitale basé sur la vente de temps de production n'est pas sans poser de problème. Toutes les tâches ne sont pas directement productives et tous les travaux n'impliquent pas forcément de traces visibles.
Or, un client achète des choses visibles... le plus souvent.
Quel problème engendre cet état de fait ?

C'est le problème des projets orientés sur le livrable plutôt que sur le produit final. Le prestataire de service est engagé contractuellement à montrer des preuves de l'avancement du projet, ce qui l'amène à justifier le temps passé par une production phénoménale de livrable... Ceci nous amène à un paradoxe extraordinaire : alors que le passeur de commande privilégie l'achat de temps d'exécution, la justification du temps passé par le prestataire conduit à présenter des travaux relatifs au conseil (livrable) :).

La dimension de conseil est bien plus difficile à vendre que la production... Or, la mise en oeuvre d'un projet numérique et la conception d'un dispositif digital exige énormément de temps de conseil, d'accompagnement au changement, voire de formation... Et ces parties moins visibles, plus conceptuelles restent plus difficiles à vendre. Cela ne veut pas dire qu'elles ne sont pas réalisées. Mais elles sont plus difficiles à justifier dans les chiffrages budgétaires.

Il existe au demeurant des dérives qui sont le propre de toutes les grandes agences de conseil et de consulting : un déferlement de profils experts fragmentés autour d'expertises très micro, facturés chèrement, et aux capacités de production très limitées... Inutile de faire une liste, tout le monde arrivera à détecter les usurpateurs souvent cachés sous le chapeau de directeur de Bla Bla Bla. Cette sociologie sauvage du business reste assez cruciale dans l'élaboration du budget, il faut en effet savoir ce que les clients et notamment les profils d'acheteurs analysent dans les chiffrages de projet : le scan du budget porte sur le coût du jour / homme avec une tendance à éliminer les profils de direction, pour tuer les coûts (cost-killer, comme on dit).
Gardez cette petite histoire de psychologie à l'esprit au moment de créer le budget de votre projet :). Ceci vous aidera à élaborer des chiffrages peu clivant. Et vous pourrez toujours faire glisser le temps de conseil nécessaire vers un peu plus de profil de production, ni vu ni connu. C'est de bonne guerre dans la guérilla des coûts.

Les postes à chiffrer pour créer un budget prévisionnel

Nous avons posé le fait que la facturation des prestations de service est principalement orientée sur le temps passé et le forfait, et que la vente des prestations est orientée sur la production, bien plus que sur le conseil. La nature des éléments vendus relève principalement du livrable et de la réunion...

Pour construire le budget, les coûts du projet peuvent être rapportés factuellement aux les phases du projet :

  • Avant-projet ou phase d'analyse, comprenant le cadrage.
  • Conception. Incluant conception fonctionnelle et conception éditoriale.
  • Design graphique. Direction artistique.
  • Production. Graphique. Intégration. Développement.
  • Evaluation. Test. Recette. Optimisations.

Ce sont les grandes lignes du projet et il n'est pas ici question de faire un traité sur les méthodologies de conduite de projet digital. L'élaboration du chiffrage doit présenter une structure reconnaissable pour un acheteur, qui n'est pas nécessairement un expert des méthodes de gestion de projet...

Les expertises transversales telles que l'optimisation SEO - search engine optimization, le planning stratégique, l'expérience utilisateur, doivent être projetées dans les phases amont, au sein du cadrage et de la conception.

Pour chacune des phases, on listera les profils métiers impliqués et le temps nécessaire imparti pour la fameuse production.
Et tant pis pour le conseil :).
Comment définir le nombre de jours à prévoir pour chaque profil ? Nous détaillerons cette méthode de chiffrage projet un peu plus loin...

Modèle de chiffrage excel xls

IAFACTORY vous propose un exemple de modèle de chiffrage de projet au format excel à télécharger. Ce modèle de livrable de budget prévisionnel est disponible en téléchargement au sein de notre shop.

Objectifs du chiffrage des coûts d'un projet digital

Identifier les coûts et les charges budgétaires

On chiffre précisément les coûts du projet web dans une optique de vente en veillant à limiter les risques de dérapage qui peuvent engager la rentabilité de l'entreprise...

Les objectifs poursuivis par une étude budgétaire de projet :

  • Déterminer le prix de vente du projet.
  • Clarifier le périmètre général, fonctionnel, technique du projet.
  • Identifier l’intégralité des composantes fonctionnelles du projet.
  • Pondérer chaque composante fonctionnelle selon sa complexité.
  • Attribuer à toutes les composantes un ratio temps par profil métier.
  • Valider une méthode projet (intervenants, organisation).
  • Chiffrer les charges organisationnelles (réunions, ateliers).
  • Synthétiser les données au sein d’un tableau synoptique.

Exemples de budget prévisionnel de projet web

icone telecharger des modeles pour analyse UX
TÉLÉCHARGER
150 livrables projets !
Kit de livrables projet : 2,60€ le modèle

exemple de budget prévisionnel web exemple de budget prévisionnel web excel
chiffrer les coûts d'un site web
iafactory - Julien MUCKENSTURM
chiffrage de projet web et ratio chiffrage de projet web et ratio
chiffrer les coûts d'un site web
iafactory - Julien MUCKENSTURM
inventaire du fonctionnement inventaire du fonctionnement
UX boutiques Raja
iafactory - Julien MUCKENSTURM
inventaire des composantes fonctionnelles inventaire des composantes fonctionnelles
UX boutiques Orange - accessoires
iafactory - Julien MUCKENSTURM
découpage projet et estimation de budget découpage projet et estimation de budget
supports de cours iafactory
iafactory - Julien MUCKENSTURM
inventaire fonctionnel et budgétisation inventaire fonctionnel et budgétisation
supports de cours iafactory
iafactory - Julien MUCKENSTURM
diagramme de gant et budgétisation lôtir les chantiers fonctionnels
diagramme de gant et budgétisation
iafactory - Julien MUCKENSTURM

Méthode pour chiffrer le budget d'un site web

icone formation ux design en ligne
MAÎTRISER
les méthodes UX design
Formation UX en ligne : 18,00€ l'heure

Comment évaluer le budget du projet digital ?

Ce n'est jamais simple de faire un chiffrage budgétaire pour la première fois. Une bonne technique consiste à aller à la rencontre des différents experts métier pour établir avec eux une estimation des coûts engagés par la conception et la production de tel type de site (ou de telle sous partie du site). Pour obtenir une estimation, vous devrez toutefois être en possession d'éléments sur l'amplitude fonctionnelle et éditoriale du projet. Les principaux profils à solliciter sont les experts techniques (chef de projet technique, ingénieur de développement) et les designers expérimentés possédant une vision stratégique (directeur de création, UX designer).

Si vous avez de l'expérience, vous pouvez créer votre budget en confrontant un projet à votre base documentaire. Vous pouvez également faire l'inventaire des composantes fonctionnelles du projet, et réaliser des projections par rapport à un site dont vous connaissez l'enveloppe budgétaire.

Le chiffrage d'un projet web nécessite une bonne capacité de visualisation. Il s'agit d'être capable de projeter le fonctionnement du produit, avant même de l'avoir conçu. En effet, comment budgéter les coûts d'un dispositif dont on ignore tout de l'envergure ?

Envergure fonctionnelle et chiffrage de projet

Pour chiffrer et budgéter précisément les coûts de votre projet digital, vous gagnez à connaître le périmètre fonctionnel de votre dispositif digital.
Ce n'est pas évident d'évaluer les coûts et les prix impliqués par la conception et la production d'un dispositif digital. Néanmoins, si vous arrivez à faire le point sur les grands chantiers fonctionnels de votre site, vous pourrez estimer le budget plus finement en chiffrant le coût de chaque zone du projet.

Effectivement, vous arriverez mieux à visualiser les charges et le temps que peuvent impliquer la production en découpant le site en sous ensemble (processus de commande, espace client, descente catalogue, magazine). C'est une méthode efficace pour chiffrer et budgéter un projet digital.

Il est certes plus aisé d'établir un budget lorsque une documentation du projet existe. Mais c'est rarement le cas en amont dans le cadre d'un budget prévisionnel, c'est bien ça le problème :) ! Au demeurant, vous pouvez créer cette documentation projet vous-même : par exemple, en réalisant des cartographies du site web, ou encore, en listant toutes les grandes fonctions de votre site web (inventaire fonctionnel). Plus votre connaissance des composantes fonctionnelles du dispositif digital est fine, plus il vous sera facile de chiffrer les coûts de votre projet digital.
Comment procéder ?

Analyse fonctionnelle et budgétisation

Il n'y a pas deux sites qui se ressemblent, et le périmètre fonctionnel d'un dispositif digital est toujours original, voire unique. Vous pouvez néanmoins dégager des grandes masses pour évaluer et estimer les coûts d'un projet ecommerce vs. un site éditorial...

Pour évaluer le budget et le coût d'un projet digital, une méthode très efficace consiste à estimer le nombre de gabarits types (templates) nécessaires pour la conception du dispositif.
Un site ecommerce de taille critique peut engager la production de plus de 100 templates vs. un petit site éditorial engagera moins d'une dizaine de gabarits.
C'est un moyen opérationnel non arbitraire qui s'avère plutôt utile pour définir le temps dont chaque profil métier aura besoin en phase de conception - production - développement (profil créatif, profil fonctionnel, profil technique).

Les travaux de projection du fonctionnement débouchent sur la formalisation d’un tableau de données permettant d’identifier les éléments fonctionnels à produire :

  • Zone fonctionnelle (exemple : espace client).
  • Gabarit (exemple : tableau de bord).
  • Fonction (exemple : consulter l'historique de commande).
  • [...]

Cette démarche d'inventaire fonctionnel concoure à affiner l'amplitude fonctionnelle du projet. Vous n'avez pas nécessairement besoin d'identifier chacune des fonctionnalités. L'analyse fonctionnelle estimative porte sur les fonctions principales du projet.
Plus le périmètre fonctionnel du projet est dense, plus le dispositif digital est original et unique, plus la dimension du support numérique est transactionnelle, plus le projet pourra être considéré comme complexe.
Plus le projet est de nature complexe, plus il faudra engager de temps de conseil....

En principe, l'analyse fonctionnelle estimative aboutit à une liste de tous les gabarits (écrans types à produire). Cette liste de gabarits n'est toutefois pas suffisante pour chiffrer le projet intégralement. L'inventaire fonctionnel permet d'estimer les coûts de conception et de production, mais sa nature reste... FONCTIONNELLE ! : il faut vraiment faire estimer la partie technique par un ingénieur de développement ou un chef de projet technique.

Chiffrage fonctionnel de projet web et ratio

Si l'inventaire fonctionnel est un bon allié pour estimer les coûts d'un budget, en s'appuyant sur la structure et l'envergure du dispositif à produire, il reste un outil insuffisant sans la considération des problématiques des ratios.
De quoi s'agit-il ?

C'est une notion des plus simples.
L'introduction du concept de ratio suggère qu'un gabarit de page d'accueil ou de fiche produit implique plus de complexité (et donc de temps de production) qu'un simple gabarit éditorial de mentions légales.
C'est logique n'est-ce pas ?
Pour appliquer des ratios, vous allez vous appuyer sur l'inventaire fonctionnel et la liste des gabarits, et affecter un coefficient de complexité à chaque écran type. Ceci, afin de caractériser la nature des efforts pour chaque unité fonctionnelle du projet.

Par exemple, si votre dispositif digital est estimé à 30 gabarits types, un formulaire de contact aura une cotation de 0,25 quand une fiche produit aura une cotation de 1,00. Ainsi, une unité de gabarit peut correspondre à la production de 4 gabarits simples (4 x 0,25). 1 gabarit très complexe peut correspondre à la production de 3 gabarits normaux (3 x 1). Vous pouvez aussi utiliser des indices 100.
Le chiffrage des gabarits est pondéré par complexité et rapporté au temps de charge estimé pour chaque profil métier. Ce n'est pas de la science dure, mais c'est une méthode très puissante pour chiffrer les projets web les plus complexes. L'introduction de ratio (coefficient de complexité) va permettre de considérer le projet au-delà de sa nature fonctionnelle : on ne considère plus le projet sous l'angle de 30 gabarits, mais on va réfléchir en unité de temps.
Unité de temps ?

Les unités de temps considèrent qu'un ratio de 1,00 correspond à tant de % de temps de conception, de design graphique, de développement. Ce sont des formules dynamiques qui permettent de déterminer qu'une page d'accueil nécessitera X temps de conception, Y temps de design graphique, Z temps d'intégration, + Alpha temps de développement.

Cette méthode basée sur le fonctionnement du dispositif ne s'intéresse qu'au façonnage : c'est limité, il faut donc y ajouter les missions de conduite de projet et de conseil. Comptez dans le chiffrage de votre projet digital, environ 30% du budget autour de la conduite et du suivi, c'est la moyenne observée. Vous pouvez procéder de manière analogue pour affecter un temps global pour le conseil : 10% de temps n'est pas de trop ! Si vous avez affaire à des clients orientés sur la production, répartissez ce temps de conseil autour des différents groupes métiers.

Créer le tableau excel de chiffrage projet

Pour créer le tableau excel et établir enfin le budget, vous pouvez procéder de la façon suivante :

  • 1. Lister les phases du projet ligne par ligne
    Phase d'avant-projet. Phase de conception. Phase de design. Phase de production. Phase de développement. Phase de test.
  • 2. Détailler les jalons propres à chaque phase
    Par exemple pour l'avant-projet, on utilise une ligne du tableau pour chaque action importante : kick-off (1 réunion), cadrage du projet (5 réunions), analyse de l'existant, recueil des besoins métiers (3 ateliers), rédaction de la note de cadrage.
  • 3. Regrouper les profils métiers en colonne par expertise
    Pôle conseil. Pôle conception. Pôle création. Pôle technique.
  • 4. Pour chaque groupe d'expertise, lister les métiers
    Par exemple, pour le pôle conception : concepteur-rédacteur, architecte de l'information, designer d'interaction, UX designer...
  • 5. Affecter à chaque métier un coût jour / homme
    Exemple : chef de projet 600€ jour Hors-taxe.
  • 6. Déterminer le temps d'intervention pour chaque jalon
    Exemple : temps de chef de projet pour la réunion de lancement (0,5 jours)...

Introduisez des formules dynamiques dans votre feuille de caclul Excel pour automatiser les multiplications. Vous obtiendrez une vision du temps d'effort à prévoir pour chaque groupe de métier, chaque profil expert, rapporté à chaque phase et à chacun des jalons.
Ce tableau est relevé des problématiques méthodologiques (organisation, réunion, production de livrables intermédiaires) : voir les étapes présentées dans le diagramme de Gant. Pour visualiser un exemple de tableau de budget projet, veuillez vous reporter aux illustrations plus haut.

Tableau de bord de suivi projet

Si vous suivez la méthode de l'analyse fonctionnelle et de l'inventaire de toutes les composantes de fonctionnement du projet, vous serez en mesure de créer un véritable outil de pilotage et de suivi du budget.

Le tableau de bord de suivi du projet prend la forme d'un fichier excel (xls) et liste les lots du projet découpés autour de zone fonctionnelle. Chaque phase considère la production d'un lot. Chaque lot liste les gabarits. Et vous connaissez le temps imparti pour chaque profil métier rapporté à chaque gabarit...

Vous pouvez ainsi suivre minutieusement les consommations budgétaires, tout en visualisant l'avancement du projet ! Ceci implique un reporting des équipes projet...

Méthode de calcul jour homme

Pour déterminer le prix du jour homme affecté à chaque profil métier, quelques séances avec le directeur financier, l'expert-comptable et les services financiers s'imposent... Il faut effectivement considérer le salaire moyen par profil métier, considérer les charges salariales, projeter les coûts de structure de l'entreprise, et tout un tas de calcul d'apothicaire qui donnent le tournis... Les structures de coûts, les taxes, les temps d'occupation sont autant d'éléments complémentaires à considérer...

C'est à chaque entreprise de déterminer si la rentabilité et le profit doivent être considérés dans la vente du temps d'un profil métier, où s'il s'agit d'ajouter des honoraires et d'autres méthodes de facturation... Dans l'industrie digitale, les jours homme des profils experts se monnaient relativement chers jusqu'au millier d'euros, il faut donc considérer les honoraires avec parcimonie...

Estimation et budget prévisionnel

Les estimations budgétaires permettent de fixer un cadre précis dans lequel le projet prendra corps. L’étude et le chiffrage budgétaire constituent un socle solide pour bâtir le projet sur des éléments financiers tangibles.

Dans la mesure où le projet digital est une entité dynamique et que les méthodes projets impliquent beaucoup d'itérations et d'échange, il conviendra de contractualiser d'éventuelles modalités de compensation en cas de dépassement des charges estimées dans le budget prévisionnel : un volet particulièrement complexe qui sous-tend beaucoup de politique.

Démarche pour estimer le budget d'un projet digital

Pour établir et chiffrer les coûts d'un projet, la meilleure méthode consiste à inventorier le périmètre fonctionnel du site. Une bonne démarche de chiffrage et de costing projet peut s'articuler autour des points suivants :

  • Etude de la documentation existante lorsqu’elle existe.
  • Inventaire fonctionnel, projection.
  • Listing des gabarits. Coefficients.
  • Confrontation à une base documentaire de projet comparable.
  • Consolidation des datas au sein d’un tableau synoptique.
  • Affectation du temps pour chaque mission, par profil métier.
  • Projection des charges organisationnelles (+30%).
  • Projection des charges de conseil (+10%).
  • Estimation budgétaire.

Travaux complémentaires à la budgétisation d'un site web

L'analyse du besoin permet de bien poser les tenants et les aboutissants d'un projet. C'est un point de départ pour connaître le volume potentiel d'un dispositif digital.

Le chiffrage du projet sera plus simple à établir à l'aide d'un listing précis des fonctions du site : un inventaire fonctionnel clarifie efficacement le périmètre du projet.

L'estimation budgétaire est assez courante au moment de considérer la rédaction du cahier des charges.
Il s'agit également d'un outil précieux pour travailler sur la viabilité du projet dans le cadre d'une étude de faisabilité.

Enfin, le chiffrage des coûts du projet influencera la réalisation du diagramme de Gantt.
Le budget est également un outil particulièrement important pour le suivi opérationnel du projet dans une optique de gestion des risques.

auteur Julien Muckensturm iafactory
linked in julien muckensturm

Ressources pour budgéter un projet

APPROFONDIR
l'accompagnement

Livre : Conduite de projet web
conduite de projet web

Aller plus loin pour chiffrer les coûts du projet digital

Formation vidéo à visionner :

Livrables à télécharger :

Supports de cours (débutant) à étudier :

Compétences métier pour le chiffrage de projet :

Fiche métier :

Livres à bouquiner :

Autres ressources sur le web :

  • Signalez nous des ressources sympas autour du chiffrage budgétaire de projet en utilisant les commentaires !
Plus de techniques gestion de projet
METHODOLOGIE
Etude de faisabilité du projet sur des bases économiques, marketing, techniques.
étude de faisabilité
METHODOLOGIE
Rédaction du cahier des charges de votre dispositif digital dans un style concis et percutant.
de cahier des charges
ENVERGURE FONCTIONNELLE
Identification et listing des gabarits dans une optique de maitrise et de rationalisation du fonctionnement.
inventaire fonctionnel