conseil en ergonomie
conseil en design UX
architecture de l'information
icone gestion de projet

Le brief de projet web relève des techniques de gestion de projet.
Découvrez des exemples illustrés et des ressources pour rédiger des briefs créatifs ux et briefer vos équipes.
Des modèles de briefs projets UX design et une formation en ligne sont disponibles en accès payant.

Comment briefer et rédiger les briefs UX ?

Révisé en Septembre 2021

Enjeux du brief projet

brief projet ux design

La clarté du brief projet web a un impact direct sur les travaux de conception des créatifs et des designers. L'expérience client reste au centre des préoccupations des concepteurs dans le cadre de l'approche de conception centrée utilisateur, c'est pourquoi un brief créatif web est aussi un brief UX design. Le brief projet web UX prend en compte, le profil, les attentes et les besoins des cibles du dispositif web à concevoir.

Alors, qu'est-ce qu'un bon brief projet ?
Comment briefer efficacement vos équipes créatives ?
Quelles sont les parties d'un brief créatif ?
Comment intégrer la dimension UX dans un brief de projet web ?

Bref, comment faire un brief pour un projet web ?
Cet article présente les techniques et les méthodes de rédaction de brief pour les projets numériques. Des exemples de brief projet illustrent la démarche. Les différences entre brief créatif et cahier des charges seront également abordées.
On vous donne également quelques conseils pour vous aider à briefer vos équipes et à rédiger de bons briefs, percutants et synthétiques... Ces travaux relèvent de la conduite de projet digital, du design et de la création, et se rattachent à toutes les disciplines métiers engagées dans la mise en oeuvre d'un projet informatique.

Quelles sont les spécificités d'un brief appliqué aux projets numériques ? Comment briefer les équipes créatives ? Quel est le contenu d'un brief UX ? Quel format utiliser pour rédiger le brief ?

La clarté du brief a une incidence directe sur la qualité du travail réalisé. Le brief projet doit indiquer les bonnes directions à suivre, pour mettre les travaux de conception et de création sur les bons rails. La qualité des données entrantes influent sur la valeur des données sortantes : garbage in, garbage out (ordures à l'entrée, ordures à la sortie) comme le dit l'adage...

Les enjeux du brief projet sont d'ordres communicationnels, graphiques, fonctionnels, éditoriaux et bien sûr business.
Le brief créatif implique un travail préparatoire d'acculturation projet afin de saisir les activités du donneur d'ordre, notamment les offres de produits et de services ainsi que les publics, les audiences et les clients susceptibles de recourir aux offres du commanditaire.
La rédaction du brief suggère donc une excellente compréhension des problématiques communicationnelles et business de l'annonceur ou du commanditaire. En effet, si le sujet n'est pas parfaitement maitrisé à l'entrée, les solutions créatives à la sortie risquent d'être inadaptées, ce qui entrainera de lourdes conséquences en matière de business et d'expérience utilisateur...

Définitions du brief

Le brief est une technique issue de la communication et de la publicité. On parle de brief créatif pour qualifier l'action de traduire le besoin du commanditaire en réponses créatives.
En publicité, le brief doit permettre aux équipes de création de créer un concept susceptible de démarquer l'annonceur de ses concurrents. Le concept, qui sous-tend la stratégie de communication, est ensuite décliné sur un ensemble de supports.

Le brief a une fonction de transition et de traduction. Les demandes et les besoins du commanditaire sont formulés de façon brute. La personne en charge du brief utilise le matériel en considérant les spécificités métier des profils de création. Il est question de synthétiser les enjeux de la demande pour orienter le travail de création et permettre aux différents acteurs du projet de saisir rapidement la problématique à traiter...

Dans l'industrie digitale, la fonction du brief passe d'une mission communicationelle à des enjeux de conception production. La nature du brief va dépendre du travail à réaliser. Contrairement au secteur communicationnel où le brief s'adresse en priorité aux directeurs artistiques et aux concepteurs rédacteurs, le brief digital va couvrir un panel de profils très large : les équipes éditoriales, les équipes du design graphique, les métiers de la conception fonctionnelle et de l'ergonomie, les profils en charge du marketing digital, les référents techniques, les spécialistes du référencement, ainsi que des profils transversaux comme le designer d'expérience utilisateur.

Le brief et l'annonceur

L'annonceur ou le commanditaire exerce ses activités dans un environnement concurrentiel. Pour se démarquer des concurrents, il doit réussir à créer un contraste fort.
Ce contraste ou différentiel passe par la qualité des produits et des services délivrés ainsi que par les discours utilisés. Le discours a vocation à porter les valeurs de l'entreprise émettrice (l'annonceur) tout en valorisant les produits et l'image de marque... Tels sont les fondamentaux de la communication d'entreprise, qui suggère l'établissement d'un positionnement stratégique dans l'univers sectoriel au sein duquel prennent corps les activités de l'entreprise.

Ces fondamentaux communicationnels sont parfois oubliés dans la conduite et la mise en oeuvre des projets digitaux. Pour autant, un dispositif numérique reste un support de communication au sens strict, il a donc également la mission de porter les messages et les valeurs de la marque. On a un peu tendance à le négliger dans les projets web, notamment parce qu'un site internet n'est pas un support de communication comme un autre.

Ces considérations de départ nous amènent au fait suivant :
le brief dans les projets digitaux ne doit pas uniquement être centré sur les problématiques de façonnage... Il s'agit de revaloriser les attributs fondamentaux de l'émetteur : ses activités, son territoire de marque, sa spécificité, ses objectifs, son marché, ses produits et ses services, les éléments qui le différencient de ses concurrents !
Tous ces éléments sont essentiels à la compréhension du business de l'annonceur et constituent des informations centrales à faire passer aux équipes de création.

Qui rédige le brief ?

Dans la publicité, c'est le chef de publicité qui rédige le brief. Dans le secteur numérique, la rédaction des briefs entre dans le cadre des missions attribuées au chef de projet digital. L'écriture du brief nécessite une connaissance des activités de l'émetteur de la part du chef de projet. Cette compréhension des spécificités métiers de l'annonceur passe par des recherches, des réunions, et une culture des activités du commanditaire qui s'affine avec l'expérience.

Le brief n'est pas un outil uniquement utilisé dans le cadre des relations entre un prestataire de service et un maitre d'ouvrage. Au sein même d'une entreprise, en interne, tout type de porteur de projet peut être amené à rédiger un brief. Celui-ci peut porter sur des problématiques de communication digitale, des enjeux de conception numériques, des axes d'optimisation de l'expérience utilisateur... les sujets sont vastes.

Si le brief est porté par un chef de projet ou un responsable de compte chez l'annonceur, les destinataires peuvent alors être internes (cas de services de conception production intégrés) ou externes (externalisation des missions de conception production). La dernière configuration est intéressante puisqu'elle implique une entreprise qui émet un brief pour transmettre l'information à un prestataire de service qui aura également la charge de produire un brief interne pour cadrer le travail des équipes de conception production... C'est le brief dans le brief !
Il pose la question fondamentale de la circulation de l'information et de sa potentielle déformation au cours du transport du message, comme dans toute problématique communicationnelle...

Brief et chemin critique d'information

La qualité du brief est liée à la bonne compréhension des données entrantes : des interprétations aléatoires peuvent être la source de graves problèmes dans la conduite du projet... Les informations recueillies en amont au cours des réunions entre un annonceur et un prestataire, ou entre un chef de service et un chef de projet, ne doivent pas prêter à confusion. C'est la problématique de la déformation du message entrant...
Si les activités business et les problématiques communicationnelles de l'annonceur ne sont pas bien comprises en amont de la rédaction du brief, il y aura nécessairement un déficit d'information au sein du brief. De même, si les besoins de l'annonceur ou du porteur de projet ne sont pas parfaitement appréhendés et saisis, alors le brief risque de ne pas donner la bonne direction aux équipes de conception...

A la problématique de risque d'incompréhension s'ajoute celle du risque de perte d'information : le message peut être compris, mais la transcription du brief peut s'accompagner d'une perte des informations essentielles...
En effet, plus il y a d'interlocuteurs entre la source du besoin et la traduction du besoin en brief, plus le brief perdra en information stratégique... Un besoin découle de l'identification d'un problème, de la recherche d'un avantage concurrentiel, de la nécessité d'optimiser tout ou partie d'un site...

Plus le chef de projet se rapproche de l'acteur à l'origine du besoin, plus la transmission des informations sera directe... La rédaction du brief suppose que le chemin critique de l'information soit réduit au maximum. Le chemin critique de l'information est le parcours de l'information entre sa source et le dernier récepteur... Principe du téléphone arabe. Sans faire de caricature, plus il y a d'intermédiaires, plus l'information originelle risque d'être dénaturée, et plus la nature de l'information aura tendance à passer du registre stratégique au registre opérationnel.
On passera d'une information stratégique (nous allons faire ceci pour...) à une information opérationnelle voire fabricationnelle (il faut produire ceci...). C'est le vide stratégique :).
Ces questionnements sur la nature de l'information renvoient aux attributs d'un bon brief...

Les attributs du bon brief

En amont du brief, les informations transmises doivent être factuelles, explicites, et sans ambiguïtés. Autrement dit, on cherchera à réduire l'interprétation... En effet, dans la mesure où la réponse au brief est une déjà une interprétation (un choix) de ce qui doit être fait pour répondre au besoin, le besoin lui-même ne doit être porteur d'aucune interprétation...
Vous me suivez ?
Interprétation x Interprétation=Interprétation²
Et Trop d'interprétation tue l'interprétation :)...
Le rôle du brief est de tuer l'interprétation avant le travail d'interprétation des créatifs !

Si vous ne disposez pas des compétences nécessaires à la rédaction d’un brief à destination des équipes créatives, confiez cette tâche à un collègue pour éviter tout crash industriel :). Un mauvais brief se traduit par des solutions de conception inadaptées. Un bon brief fournit donc les inputs cruciaux pour nourrir le travail des créatifs.

Nous reviendrons dans les détails sur les attributs du brief dans la section objectifs du brief, mais en résumé, le brief doit être :

  • Explicite.
  • Synthétique.
  • Direct.

Dans la pratique, les profils de concepteurs et de designers sont engagés dans de nombreux projets. Leur capacité de synthèse leur permet de saisir rapidement les enjeux du projet. Ils n'ont par ailleurs pas toujours le temps nécessaire à consacrer à des briefs très complets, absorbés par leurs activités de production. La dimension synthétique du brief est donc un attribut majeur...
Nous avons parlé de profil de concepteur et de designer, mais précisément, à qui s'adresse les briefs dans un projet web ?

A qui s'adresse le brief dans un projet web ?

Pour répondre à la question des destinataires du brief, un mot sur les configurations les plus classiques qui amène à la rédaction d'un brief dans le cadre d'un projet web :

  • Création de site internet ou de dispositif digital (app, intranet).
  • Refonte de support numérique.
  • Optimisation de dispositif interaction.
  • Question stratégique qui appelle un besoin de conseil.

Ces 4 cas sont à l'origine de la plupart des projets, que la mise en oeuvre soit 100% internalisée ou qu'elle soit externalisée et confiée à un ou plusieurs prestataires de services.
De même, ces typologies de projet peuvent adresser toutes les problématiques digitales engagées dans le processus de mise en oeuvre d'un projet numérique, du marketing digital à la rédaction web.
Voici les principaux destinataires des briefs pour chaque grande problématique métier, dans le cadre des projets web :

  • Conduite de projet
    Chef de projet digital. Chef de projet fonctionnel. Chef de projet technique. Directeur de projet.
  • Marketing digital
    Consultant média. Community manager. Spécialiste de la communication digitale. Planneur stratégique. Directeur de projet...
  • Conception éditoriale
    Concepteur rédacteur. Directeur éditorial. Rédacteur. Spécialiste du référencement. Architecte de l'information.
  • Conception fonctionnelle
    Designer d'interaction. Architecte de l'information. Designer de l'information. Ergonome. Designer d'expérience utilisateur (UX design - user experience design. Designer d'interface (UI design - user interface design).
  • Design
    Directeur de création. Directeur artistique. Graphiste. Intégrateur - développeur back-end. Infographiste 3D. Motion design. Design sonore.
  • Conception technique
    Directeur technique. Chef de projet technique. Ingénieur d'étude. Développeur front-end. Développeur back-end.
  • Expérience d'utilisation
    Ergonome. Designer UX. Chargé d'étude de sociologie des usages.
  • SEO
    Expert du référencement. Directeur éditoriale. Rédacteur. Architecte de l'information.
  • [...]
  • Note :
    Certaines fonctions peuvent être occupées par la même personne...

La liste n'est pas exhaustive et la classification reste généraliste. Elle reflète néanmoins assez bien les compétences digitales pouvant être engagées dans un projet web.
Ces considérations ne suggèrent pas des travaux cloisonnés en silo, sans considération de l'ensemble. Il s'agit simplement d'une vision générale des interlocuteurs à privilégier en fonction de la problématique digitale du projet...
Dans les faits, il faudra veiller à adapter le brief aux spécificités métiers du profil en charge d'intervenir sur le projet. Et bien sûr tenir compte de son expérience...

Le brief peut donc porter sur tout ou partie de la création, de la refonte ou de l'optimisation d'un projet web... Mais, comment faire dans le cas d'une refonte ou d'une création complète de dispositifs digitaux ? La structure synthétique du brief est-elle adaptée et suffisante pour couvrir le besoin exprimé par le porteur du projet ?

Brief ou cahier des charges ?

La demande du client est formalisée sous forme de brief dans sa version concise ou dans un format plus complet à travers le cahier des charges. Le brief est synthétique et va à l'essentiel. Il est orienté sur l'action...
L’annonceur recourt au format brief dans le cadre de petit projet (optimisation) ou lorsqu’il souhaite extraire de l’agence une forte valeur ajoutée créative (appel d'offres).
Synthétique et orienté création, le brief ne permet pas de retranscrire systématiquement toutes les problématiques qu’il conviendra d’adresser pour un projet complexe comme la refonte d’un site e-commerce. C’est le cahier des charges qui possède cet attribut d’exhaustivité et de précision.

Pour la refonte complète ou la création d'un dispositif digital ambitieux, il faut privilégier le cahier des charges. En effet, compte tenu de la diversité des travaux à engager, la structure synthétique du brief ne sera pas adaptée au volume des informations correspondant aux spécificités de chaque métier...

On parle ici de fond et de forme.
Sur la forme, un brief doit tenir en 2 - 3 pages maximum (voire une page). Et sur le fond, le brief doit factoriser les informations essentielles. Sa structure n'est absolument pas adaptée à la masse d'informations à faire figurer pour le pilotage du projet digital...
Le cahier des charges remplit les mêmes fonctions que le brief, c'est à dire, guider et orienter le travail de mise en oeuvre, mais sa structure est plus adaptée pour le recueil des besoins de chaque corps de métier... Un cahier des charges peut allègrement atteindre les 300 pages...

On privilégiera le brief pour des missions ciblées portant sur une discipline digitale spécifique dans le cadre de création de site, de refonte, d'optimisation. Le brief sera efficace pour cadrer un travail de conception fonctionnelle, pour biefer des directeurs artistiques sur une charte graphique, pour briefer un développeur-front end sur des pages à optimiser...
On optera pour le cahier des charges pour les problématiques multi métiers impliquant la mise en oeuvre d'un dispositif digital de grande envergure.
Pour plus de détails, nous vous renvoyons à notre article dédié à la rédaction de cahier des charges.
Quant à la rédaction du brief et de son contenu, les détails figurent un peu plus loin dans la section méthode.

Modèles de brief projet web à télécharger

Pour vous faire gagner du temps dans la rédaction de vos briefs projet, IAFACTORY vous propose des modèles de brief à télécharger. Les modèles sont prêts à être édités.
Pour la rédaction de brief plus complexe ou pour l'écriture de cahier des charges, vous pouvez utiliser le kit ultime projet qui contient 150 modèles pour documenter toutes les étapes d'un projet digital.

Nous proposons également un programme de formation en ligne qui couvre toutes les problématiques de conception de projet digital.

Objectifs des briefs projets ux

Synthétiser les enjeux du projet et cadrer la conception

Les objectifs du brief sont de synthétiser les informations du besoin pour orienter le travail de conception et de création. L'écriture d'un brief consiste à extraire les éléments clés du projet pour orienter le travail dans la bonne direction.
Dans le cadre d'un brief projet UX design par exemple, il s'agira d'orienter et d'écrire le brief en direction des équipes de conception. Il faut veiller à bien préciser tous les éléments qui permettront aux concepteurs de prendre en compte l'expérience utilisateur dans la modélisation des solutions de conception.

Le brief est particulièrement approprié dans le cadre de projets à forte dimension créative.
Cet outil référent est consubstantiel à la réussite du projet. Il doit permettre de fédérer les créatifs à un moment T autour d’un contexte et d’une problématique.
Le brief doit être formalisé à l’écrit, de façon concise, pour permettre de libérer l’imagination créative des équipes de conception, dans un cadre défini. Un bon brief ne doit pas nuire à la créativité en noyant les concepteurs dans une densité informationnelle excessive.

Un bon brief s’inscrit autour des dimensions suivantes :

  • Un brief est simple, il contient uniquement les idées centrales.
  • Les briefs projets doivent être précis, la valeur de chaque mot compte.
  • Un brief est concis et factuel : il ne génère pas de confusion.
  • Il fait gagner du temps et va à l'essentiel.
  • Un brief projet digital est spécifique :
    il fournit une direction précise et non générique.
  • La rédaction d'un brief doit être ouverte :
    le brief suscite des interactions au sein des équipes de conception.
  • Permet d’appréhender l’identité de la marque.
  • un brief est adapté, il respecte les objectifs stratégiques du client.

En résumé : le brief pose les bonnes questions sans forcément livrer les réponses.

Exemples de brief ux design

icone telecharger des modeles pour analyse UX
TÉLÉCHARGER
150 livrables projets !
Kit de livrables projet : 2,60€ le modèle

exemple de brief projet web exemple de brief projet web
modèle pour briefer les équipes
iafactory - Julien MUCKENSTURM

Méthode pour rédiger un brief ux

icone formation ux design en ligne
MAÎTRISER
les méthodes UX design
Formation UX en ligne : 18,00€ l'heure

Comment rédiger un brief ?

Le brief définit, cadre et oriente le travail de conception des équipes créatives. La rédaction du brief projet a un impact direct sur la forme, le fond et la qualité du rendu final. Le brief, dans le cadre d'un projet digital, favorise le processus créatif en optimisant et limitant à maxima la perte d’informations entre le besoin exprimé en amont et la réponse à apporter.

Immergés au quotidien dans les problématiques communicationnelles et leur transposition sous forme d’interface, les équipes créatives sont très sensibles aux briefs... La rédaction de votre brief doit aller à l'essentielle. Vous devez traduire synthétiquement les attentes du commanditaire (ou vos attentes) au sein d’un document balisé. Le choix du langage est important. Soyez concis. Factuel. Utilisez des exemples. Les équipes de conception-réalisation comprennent généralement très vite les tenants et les aboutissants d'un projet digital. Un bon brief va optimiser la chaine du sens et limiter les pertes d’informations.

Quelle rubrique de contenu pour votre brief ?

Au moment de concevoir un brief, faîtes comme-ci vos interlocuteurs ne connaissaient rien du projet : un profil qui ne connait ni la marque ni le projet doit pouvoir intervenir sur le dispositif digital...

Pour briefer vos équipes, particulièrement dans le cadre de la conception d'un projet digital, essayez d'intégrer les thématiques suivantes dans votre document :

  • Résumé des enjeux du projet. Appréhension de l’identité, du métier, du contexte, de la communication, du positionnement.
  • Définition des profils cibles.
  • Qualification et quantification des objectifs.
  • Transcription de la promesse et des bénéfices utilisateurs.
  • Listing des contraintes (usage, technique, éditorial, graphique, humaine…).
  • Définition de la réponse attendue.
  • Accord sur les délais et le planning.
  • Complément divers (existant, concurrent, difficultés…).

Au niveau des rubriques, vous pouvez construire votre brief autour de 7 sections :

  • 1. Identification du contexte de communication.
  • 2. Définition des objectifs du site.
  • 3. Les bénéfices utilisateurs (que puis-je faire sur le site ?).
  • 4. Contraintes d’usage, contexte graphique et technique… Budget !
  • 5. Statuer sur le travail à faire.
  • 6. Timing.
  • 7. Annexes et + si affinités… vos idées, un benchmark, une étude, etc.

Exemple de brief de projet web

Dans les sections suivantes, nous allons détailler chacune des rubriques du brief...
On va prendre l'exemple d'un brief des équipes de création pour la réponse à un appel d'offres.

La réponse à un appel d'offres est un cas intéressant : elle suppose qu'un interlocuteur prenne connaissance du cahier des charges et en fasse la synthèse. La rédaction d'un brief est particulièrement utile pour orienter le travail de conception et de stratégie créative.

1. Rédiger un brief : le contexte

Cette section du brief répond à la question :
Qui et pour qui ?
Soyez synthétique, l’objectif n’est pas de retranscrire l’historique de la société mais bien de saisir une situation de communication à un moment T.

  • L’identité de l’annonceur
    Qui est l’annonceur, quel est son positionnement, quelles sont ses valeurs identitaires ?
  • Le secteur concurrentiel
    Qui sont les principaux concurrents.
    Comment communiquent-ils en ligne ?
    Quelle est leur killer application, la spécificité de chacun d’eux ?
  • Les cibles
    Qui sont les cibles, quelles sont leurs attentes et comment se comportent-elles face au produit et face à Internet ?
    >>> Quelle est la perception actuelle, le comportement actuel ? (que pense la cible aujourd’hui ? que fait la cible aujourd’hui ?)
    >>> Quelle est la perception recherchée, le comportement recherché ? (que doit penser la cible demain ? que doit faire la cible demain ?)
  • Les axes de communication antérieurs
    Quelle est la ligne de communication à respecter pour la création de tout nouveau support ?
  • Le site web au sein du dispositif de communication global
    Quelles sont les interactions entre les différents supports au sein du dispositif Internet et/ou par rapport de la campagne de com.

2. Rédiger un brief : les objectifs

Cette section du brief répond à la question :
Quoi et combien ?
Si c'est possible, il faut mettre en place des indicateurs permettant de mesurer l’atteinte des objectifs fixés (indicateurs de performance, de satisfaction…).

Des objectifs cognitifs :
Ce que vous cherchez à faire connaître

  • Lancer et faire connaître une marque
  • Augmenter sa notoriété, la redynamiser.
  • Faire connaître un produit/ gamme / service / événement.
  • Communiquer des offres d’emplois.
  • Valoriser des engagements :
    R & D, développement durable, sponsoring & mécénat.

Des objectifs conatifs :
Ce que vous voulez générer comme comportement, action

  • Objectif transactionnel
    Le taux de transformation on-line doit passer de 0,7 % à 1 %.
    Développer les ventes dans le magasin physique.
  • Objectif de recrutement
    Le taux d’ouverture de votre campagne e-mailing doit être supérieur à 5 % et au moins 2 % doivent visiter mon site.
  • Objectif de lead
    10 % (ou 5000 internautes…) des visiteurs du jeu concours doivent s’inscrire et participer au jeu.
  • Objectif de fidélisation
    Le taux d’utilisation de votre opération e-couponing doit être d’au moins 5%.
  • Objectif de création de trafic
    Sur le site Internet ou sur le lieu de vente en magasin suite à opération on-line.
  • Objectif de mise en relation
    2 % minimum des visiteurs qui consultent la fiche du produit financier X se mettent en relation avec un expert.
  • Objectif viral
    5 % des visiteurs ayant visualisé la vidéo X doivent la transmettre à un ami.

Objectifs affectifs :
Le registre émotionnel que vous souhaitez solliciter

  • Rassurer les actionnaires.
  • Rendre votre marque sympathique.
  • Faire en sorte que l’on déteste vos concurrents.

Et pleins d’autres objectifs… selon les projets :

  • Objectif d’image
    Améliorer la cohérence graphique d’une galaxie de sites, caler le site sur la nouvelle charte graphique…
  • Objectif éditorial
    Développer une offre éditoriale forte, renforcer la réactivité éditoriale.
  • Objectif de productivité
    Augmenter l’utilisation d’un Intranet.
  • objectif de qualification
    Connaître les habitudes de consommation…

3. Rédiger un brief : la promesse

Cette section du brief répond à la question :
Comment ?
Quelques mots sur les bénéfices utilisateurs. Que va-t-pouvoir faire sur (de) ce site ? Propose-t-on une expérience différenciante ? Quelles sont les fonctionnalités, les bénéficies utilisateurs ?

Quelle est la promesse centrale ?
Un site peut proposer X services, l’essentiel est de retenir quelques axes clés. Quelques exemples :

  • Nouveau site de la Fnac : plus ceci, plus cela et plus encore.
  • Nouveau site de la Banque Accord : obtenez en ligne une réponse de principe immédiate pour votre prêt en 5 minutes.
  • Nouveau site de l’industriel Somfy : Somfy rend votre maison vivante ! Sécurité assurée, intimité préservée et économie d’énergie.

Qu’est-ce que nous allons offrir réellement sur le site ?
Lister les fonctionnalités et services prégnants... Il peut y avoir X fonctionnalités, l’essentiel est que l’équipe comprenne ce que l’on pourrait (ce que l’on pouvait) faire sur le site. L’idée de ce listing étant de poser les premières briques pour ensuite générer un brainstorming. Exemples :

  • Nouveau site de la Foir'fouille : aide au choix, conseil avant-vente et guide d’achat, assistance à l’achat (call-back…).
  • Nouveau site Somfy : des démonstrations d’installation Somfy, des mises en situation de produit.

Sur quoi s’appuie la promesse ?

  • Ex. La Foir'fouille, gage de qualité :)… Un savoir-faire reconnu, un catalogue de produit énorme, de nombreuses références High-tech à bas prix…

4. Rédiger un brief : les contraintes

Cette section du brief répond à la question :
Dans quel cadre ?
Elle traite des contraintes d’usage, de contexte graphique et technique… et bien sûr de budget ! L’idée consiste ici à cerner les contraintes techniques, le contexte d’usage dans lequel serait utilisé le produit, une charte à respecter…
Parfois il y 0 contraintes dans le projet : contrairement à ce que l’on pourrait penser, c’est le cas le plus complexe :).

Les contraintes d’usage :

  • Ex. Il n’y aura qu’une seule personne chargée des mises à jour=ne pas prévoir 50 zones de contenu à mettre à jour quotidiennement.
  • Ex. Le site doit être consultable à très bas débits (service administratif) : il faut limiter le poids des pages, pas de folie sur le format des images…
  • EX. Contraintes d’accessibilité : le contenu doit être accessible sans téléchargement de plug-in, etc.

Le cadre graphique :

  • Ex. Respecter la charte web lorsqu’on réalise un des sites de la galaxie web d’une marque (note : rare qu’il existe une charte web).
  • Ex. Réintroduire les codes de la dernière campagne de publicité, prolonger on-line les axes d’une campagne de communication offline.
  • Ex. Reprise de la signature phare de la marque dans le bandeau du site.

Les contraintes techniques ou la fameuse faisabilité :

  • Le marketing devient de plus en plus prégnant et peux fixer un cadre...
  • Les réponses créatives ne sont pas toujours pressurisées par le prisme de la technique (on ne pourra pas…).
  • Ceci dit, dans certains cas, il convient de s’inscrire dans le cadre d'un outil technique qui ne propose pas telles fonctionnalités nativement…

L’enveloppe budgétaire :
Tout est possible… dans la limite du budget ;)

  • Premier problème : avoir une idée de l’enveloppe budgétaire, souvent impossible dans le cadre d’un appel d’offre.
  • Sinon, ne pas partir dans un délire qui nécessiterait des millions d’euros d’investissement que votre client n’aura jamais (pour vous…).
  • Enfin, veiller à ne pas se laisser embarquer par des délires créatifs qui ne cadreraient pas avec le budget.

5. Rédiger un brief : les livrables

Cette section du brief répond à la question :
Quel est la nature du travail à faire ?
Très simplement, il suffit de dire ce que l’on va produire. Par exemple, pour la réponse à un appel d’offre : 3 maquettes (1 page d'accueil + 2 pages intérieures) + une arborescence.

Clarifier le travail à faire et statuer sur ce qu’on fait : une recommandation stratégique +... En fonction de la demande exprimée dans le cahier des charges, il convient d’apporter un arbitrage sur ce que nous allons effectivement produire en créa...

  • En fonction de l’intérêt stratégique que représente le budget.
  • En fonction de votre expertise sur le sujet (maitrisez-vous la communication financière ? Saurez-vous vendre un moteur sur Internet ?)
  • En fonction des ressources (des hommes) disponibles : un appel d’offre mobilise beaucoup de temps homme.

Critère de sélection du prestataire : ils sont parfois précisés dans le cahier des charges... Du coup, vous savez précisément sur quelle base sera jugé votre travail et vous pouvez vous concentrer sur ces éléments.

6. Rédiger un brief : le timing

Cette section du brief répond à la question :
Combien de temps ?
Quelle est la date de remise des éléments ? Quand faut-il envoyer le dossier ? Quelle est la date prévue pour la présentation ? Statuer sur le travail à faire et préciser les critères de sélection du prestataire...

Il s’agit de communiquer la date butoire (deadline) de finalisation / production des éléments aux équipes. Permet de cadrer le niveau de réponse (impossible de concevoir une fusée en 2 jours…). Comme souvent dans la publicité et la communication, le toner de l’imprimante et la carte mère des ordinateurs chauffent dans les dernières minutes… ...

7. Rédiger un brief : annexes

Annexes et plus si affinités… vos idées, un benchmark, une étude, etc. Cette section relève de tout ce qui permettra de générer des interactions et de favoriser le processus créatif sans submerger vos interlocuteurs d’une documentation encyclopédique.

  • Votre expérience du sujet en tant que professionnel (vos autres projets analogues).
  • Votre expérience de consommateur / utilisateur sur la question.
  • Votre sentiment par rapport à la situation politique chez le client (le PDG aime le vert et le football…).
  • Quelques idées de fonctionnalités, etc.

Comment rédiger un brief UX ?

Comment rédiger un bon brief UX design dans le cadre de la conception d'un projet digital ?
En rédigeant votre brief, pensez à l'envergure fonctionnelle (périmètre fonctionnel des fonctions du projet) et à l'envergure éditoriale (volume et densité informationnelle, typologie de contenus) de votre projet. Cela vous aidera énormément dans l'écriture de votre brief, car vous essayerez de décrire concrètement ce que l'utilisateur pourra faire sur le site, ainsi que les informations auxquelles il aura accès.
Briefer des équipes de conception revient à leur raconter, en quelque sorte, une histoire autour du projet digital...

Le brief UX vise à garantir la prise en compte de l'expérience utilisateur dans la conception du projet. Briefer des concepteurs et des UX designers revient à leur fournir tout le matériel nécessaire à la compréhension des objectifs du projet (attentes et besoins du commanditaire) et du besoin des usagers (attentes des utilisateurs finaux).

La spécificité du brief projet ux design tient dans le fait qu'il s'agit de bien faire figurer les critères d'expérience positive pour les utilisateurs amenés à interagir avec le produit digital. Si vous avez travaillé sur une logique de persona (utilisateurs types) et que vous avez pris du temps pour étudier les parcours utilisateurs, vous ferez gagner du temps aux concepteurs.

Ne cherchez pas à évoquer les disciplines de l'architecture de l'information, du design d'interaction ou du design d'information dans votre brief. Laissez libre court au talent et à l'imagination des équipes de conception pour vous proposer des solutions.

Démarche pour écrire un brief projet ux

  • Acculturation projet.
  • Synthèse des enjeux du projet.
  • Synopsis du projet.
  • Identité de l'annonceur.
  • Résumé des objectifs et du travail à faire.
  • Orientation du travail de conception.
  • Suivi des opérations.

Travaux complémentaires à la rédaction d'un brief ux design

Dans le cadre de projets complexes, dont la dimension technique est particulièrement prégnante, et pour une expression des besoins qualifiée, exhaustive et précise, nous vous invitons à considérer l'opportunité de recourir à la rédaction d'un cahier des charges.

Une persona de site web permet de bien saisir la personnalité et les contours de l'identité de marque de l'émetteur.

L'intégration d'un synopsis de site web à votre brief aidera également efficacement vos équipes de conception.

Sur le plan opérationnel, un brief engage :

auteur Julien Muckensturm iafactory
linked in julien muckensturm

Ressources pour écrire un brief ux

APPROFONDIR
le brief UX design

Livre : Méthodes de design UX
méthode de design ux
Plus de techniques gestion de projet
ENVERGURE FONCTIONNELLE
Résumé synthétique des intentions du dispositif digital et des parcours des utilisateurs.
synopsis
ENVERGURE FONCTIONNELLE
Personnalité générale du site, tonalité éditoriale et registre émotionnel déployés.
persona de site web
METHODOLOGIE
Rédaction du cahier des charges de votre dispositif digital dans un style concis et percutant.
de cahier des charges